P

Jeanne Smith (1857-1943)

Jeanne Smith naît à Paris en 1857. Sœur ainée de Madeleine Smith-Champion, on connait moins les détails de son existence. On sait qu’elle s’initie à la photographie en 1883. Elle prendra de très nombreux clichés illustrant la vie familiale à Nogent, l’activité de peintre de sa sœur ou les voyages accomplis avec sa mère et sa sœur, puis avec sa sœur et son mari, Pierre Champion en Europe, au Maghreb ou au Moyen-Orient. Elle entretiendra une relation de forte amitié avec Ottilie Roederstein, jeune femme peintre et élève comme Madeleine de Jean-Jacques Henner. Roederstein peindra plusieurs portraits de Jeanne dont un grand portrait en pied avec un lévrier daté de 1897. Ottilie Roederstein retournera ensuite en Suisse et sera la compagne de la première femme chirurgien allemande, Elisabeth Winterhalter, avec laquelle elle finira ses jours à Hofheim am Taunus (Hesse). Jeanne secondera efficacement sa sœur dans la gestion de l’hôpital militaire auxiliaire installé dans la propriété de Nogent pendant la guerre de 14-18. Elle apprendra les rudiments du métier d’infirmière à cette occasion. Elle s’installera dans la maison du 14, rue Charles VII où elle vivra avec sa compagne, rencontrée en 1912, Rosalie Pataud. Peu de temps avant le décès de sa sœur en 1940, Jeanne prendra des dispositions testamentaires qui confortent le legs consenti en 1937 par Madeleine à l’Etat français. Elle s’éteindra à Nogent, le 18 mars 1943. Elle est enterrée aux côtés de sa sœur et de ses parents dans le caveau familial du Père Lachaise.